Home
Sitemap
Print
Links
 
 
 
Members
 
Home
La Fédération
Secteur Résidentiel
Secteur Non Résidentiel
Groupement des Entrepreneurs de Construction Industrielle
FedBeton, Fédération du Béton pret à l'emploi
BENOR asbl
Union des Entreprises de Travaux Ferroviaires (UETF)
L'union
Règlement Intérieur
Membres
Comité de gestion
Communiqués de presse
Pour votre sécurité, faites comme Max, suivez la bonne voie !
Publications
Event
Photos
Actualités
Agenda
Extranet
Contact
 
Nos membres:
 
 
 
 
Rechercher
un entrepreneur
 
 
 
 
 
'
 
 
 
 
 
 
 
 
L'union

La plupart d’entre vous l’ignore probablement, mais la FEGC compte en son sein une «Union des Entreprises de Travaux Ferroviaires», regroupant une vingtaine d’entreprises actives soit dans la pose et l’entretien de voies, soit en travaux de soudure de rails, soit en pose de caténaires ou encore en l’installation de matériel de signalisation et de sécurisation le long des voies ferrées, que celles-ci soient des voies de chemin de fer ou de tramways.

La présidence est en exercée par Dirk Rotthier de la SA Frateur De Pourcq, assisté de Benoît Frauenkron de la SA Jérouville et de Kris Mertens de la SA Strukton Rail en tant que vice-présidents.

Le Comité de Gestion, composé de 12 membres,  est l’organe décisionnel central de l’UETF. C’est donc ce Comité qui détermine la politique générale et pose les jalons.
Il se réunit aussi souvent que les différents dossiers intéressant les entreprises membres l’exigent (dans la pratique, il se réunit quasiment tous les mois).

L’assemblée générale réunit une fois par an l’ensemble des membres de l’UETF.

De l’«Union des Poseurs de Voies» à l’«Union des Entreprises de Travaux Ferroviaires»

C’est à l’aube des années 1980 que des entreprises membres de la FEGC avaient émis le souhait de former un groupe particulier afin non seulement d’examiner les problèmes spécifiques qu’elles rencontraient dans l’exercice de leur activité, mais de promouvoir et défendre aussi les intérêts des entreprises exécutant elles-mêmes des travaux de la catégorie H (entreprises générales de voies ferrées).

Quelques années plus tard (le 25 juin 2003 plus exactement), l’Union s’est ouverte à d’autres entreprises également actives dans le domaine des travaux ferroviaires, c’est-à-dire aux entreprises classées en catégorie H1 (soudure de rails), H2 (pose de caténaires) et P2 (signalisation ferroviaire). Cette ouverture a été concrétisée par l’adoption d’une dénomination nouvelle: l’«Union des Entreprises de Travaux Ferroviaires» (l’UETF).

Une Union pas une asbl

L’UETF a adopté une structure très souple. Ce n’est donc pas une asbl, mais bien une association de fait et ce en vue de limiter les frais.

Par ailleurs, il faut savoir que l’affiliation à l’UETF n’entraîne le paiement d’aucune cotisation particulière.
L’UETF a son siège à la FEGC, qui en assure également le secrétariat.

Des entreprises hautement spécialisées

L’UETF regroupe l’ensemble des entreprises spécialisées dans l’exécution de travaux ferroviaires, c’est-à-dire les travaux tant de conception que d’aménagement, de renouvellement et d’entretien de voies ferrées, y compris les fondations, les superstructures et l’équipement, tels que pylônes, caténaires, installation de signalisation, etc…

Les entreprises actives dans ces différents domaines ont un personnel d’exécution et de cadre hautement spécialisé et utilisent un matériel de pointe. La formation du personnel est très technique et requiert des entreprises  des efforts considérables. Elle porte notamment – et de façon approfondie – sur la sécurité de l’exécution de travaux effectués bien souvent, soulignons-le, dans des conditions très difficiles (travail de nuit et de week-end) et sans que la circulation des trains ne soit interrompue. Ce qui ne va pas sans d’importantes difficultés de gestion de planning et de logistique.

Ces entreprises se distinguent aussi par le fait que le nombre de maîtres d’ouvrages potentiels est singulièrement réduit. Ces entreprises ont en effet des maîtres d’ouvrage largement «dominants»: Infrabel, TUC Rail et, dans une mesure bien moindre, les trois sociétés de transport régionales: la STIB, le TEC et De LIJN.

Des contacts privilégiés entre Infrabel, TUC Rail et le Comité de Gestion de l’UEFT

Depuis des années déjà, le Comité de Gestion de l’UETF rencontre régulièrement la Direction générale de ses importants donneurs d’ordre, Infrabel et TUC Rail. Et ce plus particulièrement pour être informé de l’évolution des investissements prévus et examiner les éventuels problèmes d’ordre général pouvant se poser dans les relations entre Infrabel, TUC Rail et les entreprises de travaux ferroviaires.

Ces différents contacts ont également permis de constituer divers groupes de travail communs Infrabel/UETF dans le but de défendre au mieux les interêts professionnels des entreprises affiliées à l’UETF.

Afin de transmettre le message et la valeur du secteur aux autres clients potentiels, un même processus de contact régulier a d’ailleurs été mis sur pied avec la STIB et le TEC.

Vous souhaitez devenir membre de l’UETF?

Alors, ne tardez pas à remplir le bulletin d’adhésion en cliquant ici.

Print
 
      Disclaimer